le fléau des déchets en méditerranée

Pollution : Le fléau des déchets plastiques en méditerranée

Un constat amer, mais pourtant réel

La Méditerranée et sa pollution, un fléau terrible et sournois. On constate dans notre mer, de plus en plus de déchets plastiques.

Selon WWF, ce sont 600 000 tonnes de déchets qui finissent dans notre belle mer méditerranée chaque année.

carte dechets plastiques reserve bonifacion
Dans cette zone du littoral Corse, des quantités exceptionnelles de plastique ont été découvertes / © Réserve naturelle de Bonifacio

Notre mer est donc, par voie de conséquence, la mer la plus polluée d’Europe. C’est une tragédie pour la faune, la flore et, par voie de conséquence, nous humains qui nous sentons concernés par tout ce gâchis.

Dans certaines zones, le bilan est extrêmement lourd. On dénombre jusqu’à 1,9 millions de déchets plastiques sous 1m2 de surface, principalement sous la forme de micro plastique.

Selon une étude publiée dans le journal Science, ce sont les courants marins qui se chargent de diffuser cette pollution. Les courants vont ensuite agréger tous ces déchets sous la forme de « hotspot » (ici, zone d’accumulation). Ces courants transportent également ce qui est nécessaire à la vie sous-marine (sédiments, eau riche en oxygène). Les « hotspot » abritent donc une importante faune, qui se nourrira malgré elle de nos déchets plastiques.

Toujours selon cette étude, ce sont bien 99% des déchets plastiques qui vont vers les profondeurs. Le constat visuel que nous pouvons parfois faire, en voyant quelques déchets sur nos plages, est donc très loin du bilan réel de la quantité incroyable de déchets qui réside sous la surface.

Attention, ne cédons pas à la tentation de blâmer l’autre, la pollution venant de France est énorme. Toujours selon WWF, le plus grand pollueur de la région reste notre pays.

Nous devons changer nos habitudes de consommation des objets en matière plastique.

rejets plastiques en méditerranée
Qui rejette du plastique vers la mer Méditerranée. / © WWF

Quelles solutions ?

En terme de pollution, les déchets plastiques sont donc un fléau pour la mer méditerranée et ses habitants (faune et flore). Que faut-il faire pour solutionner définitivement ce problème ?

Bien sûr, il faut faire pression sur nos gouvernants pour bannir le plus d’objets en plastique à usage unique.

Mais nous pouvons également faire de notre mieux pour y participer. Les brosses à dents en bambou sont, par exemple un excellent moyen d’abandonner les brosses à dents en plastique.

Il faut, quoi qu’il en soit, veiller à ce que nous faisons au quotidien. Lors de l’achat d’un produit en plastique, il convient de se demander :

  • Existe-t-il un équivalent dans un matériau biodégradable ou réutilisable ?
  • Mon achat est-il réellement motivé ? Puis-je me passer de cet objet ?

Guide WWF à destination des décideurs français : Guide_decideurs_Stoppons_le_torrent_de_plastique_WWF-min.pdf

Travaillons ensemble à la préservation de nos mers et océans ! Ne laissons pas nos plages et fonds marins devenir nos poubelles. Préservons notre faune et flore marines.

dechets plastiques sur une plage
Plus jamais ça !

2 commentaires sur “le fléau des déchets en méditerranée

  1. […] se baigner dans les rivières, puis dans les océans où elle nuira à la faune sous-marine… (cf article) Mais votre fourchette en bambou, elle, a au contraire un bilan positif ! Sa matière première […]

  2. […] manger votre salade : sortez votre trousse magique avec vos couverts en bambou pour être la star on the beach ! Vous serez le centre d’attention et vous pourrez du coup sensibiliser et expliquer votre […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *